WWW.GRDR.ORG

logo
ligne
logo

  Accueil > Qui sommes-nous ? > Financement >

Financement

En milieu associatif, les comptes doivent être certifiés par un commissaire au compte à la fin de l’année. Ils doivent ensuite être contrôlés par l’assemblée générale, raison pour laquelle les comptes de l’année sont systématiquement publiés avec un décalage chronologique. Ainsi, nos comptes 2013 ont été validés lors de l’assemblée générale du 21 juin 2014.

L’activité du Grdr repose sur trois grandes sources de financement. Celles si sont formalisées à travers des conventions de financement signées avec nos partenaires ou grâce aux dons de nos adhérents.

La répartition des financements en 2013

La répartition des financements par bailleurs

Les financements privés passent de 19% de nos ressources en 2012 à 22% en 2013. Les financements européens avec les financements internationaux restent prédominants dans notre budget et représentent 45 % de nos ressources ressources, alors que les financements publics français, toutes origines confondues, sont stables autour de 33 %.

La répartition géographique des activités

En 2013 l’activité dans le bassin du fleuve Sénégal est restée prépondérante (69% du total). Le pôle littoral a quant à lui souffert de la crise politique qui a frappé la Guinée-Bissau et de retards au niveau des décisions de financement. Son activité est passée de 14% du total en 2012 à 8 % en 2013. Mais la signature, fin 2013, de conventions de financement structurantes permet de relancer l’activité pour 2014 et les années à venir. En France et en Europe, l’activité se maintient à 23 % après plusieurs années de croissance.

Les comptes 2013

Les comptes 2013 sont le reflet d’un contexte difficile en France et dans les zones d’intervention qui sont les nôtres, en Afrique de l’Ouest. Néanmoins, après une baisse de l’activité en 2012, une reprise a été amorcée avec une augmentation de 13% qui nous a permis de revenir à une situation d’équilibre pour l’exercice 2013. Cela ne modifie pas sensiblement notre haut de bilan qui demeure positif mais insuffisant. Il nous faut absolument consolider et augmenter nos fonds propres.


L’activité en 2013 et les perspectives

1. Nature de notre activité  :

Par rapport aux axes thématiques de nos actions, l’Education Au développement (EAD) et le plaidoyer confirment leur croissance, grâce notamment au programme les « OMD pour les OMD  ». Les activités eau et assainissement connaissent également une croissance sensible.

2. Une augmentation sensible de notre activité

La diminution de l’activité en 2012 était largement liée à des difficultés de trésorerie. L’assainissement de celle-ci en 2013 a permis de financer les activités reportées ainsi que celles initialement prévues pour un total de 3,9 millions € contre 3,5 millions € l’année précédente. Le budget prévisionnel 2014 a été voté à 4,2 millions d’euros, ce qui confirmerait la reprise à la hausse de notre activité.

Pour l’année 2013, 97 conventions et contrats ont été mis en œuvre. 8% de ces conventions ont un budget supérieur a 100k€ et représentent 49% du budget annuel. A l’inverse, 85% des conventions ont un budget inférieur à 50k€ et représentent 34% du budget annuel.
Le démarrage du programme structurant pour notre action sur le pôle littoral permet d’envisager la poursuite de cette reprise en 2014 et au-delà. Le niveau des commandes subventions et contrats garantit l’activité 2014-2015 de manière acceptable. Avec 6,5 millions d’euros de produits constatés d’avance soit presque deux ans d’activité assurée en Afrique, le Grdr peut envisager son avenir avec une relative sérénité. Un chiffre en augmentation de 0,5 million d’euros par rapport à 2012.


Documents à télécharger :
Grdr - rapport 2013 commissaires aux comptes
Grdr - rapport 2012 commissaires aux comptes
Grdr- rapport 2011 commissaires aux comptes


12 juillet 2010 - publié par :

   


le 2 décembre 2014 :
Journée des intercommunalités et intercollectivités de Kayes
Les 2 et 3 décembre, le Conseil Régional de Kayes organise avec l'appui du Grdr la journée des intercommunalité et inter-collectivités à Kayes. Elle aura pour thème « le dispositif d'appui au développement local : un outil de concertation et de réalisation des projets de développement local ».

Voir tous les évènements


Ebola : isoler le virus, pas le Pays - Communiqué de presse
Le Grdr s'associe à 248 organisations françaises et guinéennes pour appeller à une communication moins stigmatisante et plus pédagogique autour du virus. La plus grande menace pour les pays touchés par Ebola n'est pas le virus mais l'isolement qu'on leur impose. Le Grdr et ces partenaires demandent en outre le rétablissement des relations commerciales et de coopération avec les pays touchés.
Recul de l’aide publique au développement en France : des promesses fortes… des actes contraires
Malgré des avancées significatives en faveur du développement, l'aide publique au développement française est en baisse, contrairement à ce qui avait été annoncé.
Ratification par la France du Protocole facultatif au Pacte international relatif aux droits économiques - réaction de la plateforme DESC
Le 30 octobre le Sénat a entériné le vote de l'Assemblée nationale du 26 juin et voté à son tour en faveur de la ratification par la France du Protocole facultatif au Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels.La plateforme DESC salue cette avancée mais regrette que le gouvernement n'ait pas su saisir l'opportunité d'aller plus loin.
Retour sur les 6ème assises de la coopération décentralisée franco-mauritanienne
Pour la 1ère fois depuis 2005, les assises de la coopération décentralisée franco-mauritanienne ont eu lieu en Mauritanie, à Nouakchott, les 19 et 20 octobre 2014. L'occasion d'aborder les questions du rôle de la coopération décentralisée en faveur du développement économique local, de l'emploi des jeunes et de la mobilisation des entreprises.
Aide public au développement : Coordination Sud analyse le projet de loi des finances 2015
Les 152 ONG membres de Coordination Sud tirent la sonnette d'alarme sur la baisse tendancielle du budget français alloué à l'aide publique au développement. Elles plaident pour le doublement et la sanctuarisation de la part des dons dans le budget de l'aide française.
Communiqué de presse du collectif des associations citoyennes : Budget 2015 - Les associations interpellent les députés
Le Collectif des associations citoyennes (CAC) a envoyé [une lettre à tous les député(e)s afin de demander la mise en place de financements publics stables et garantis pour les associations qui contribuent à l'intérêt général et au bien commun.

Voir toutes les actualités

    - Comment agir ?
    - Devenir adhérent


GRDR Copyright 2010 | RSS | Plan du site | Mentions légales | Haut de page